Slider

PIERRE PAULUS

Pierre Paulus était un peintre expressionniste qui s’est fait un nom grâce à ses scènes obscures et oppressives où le travail dans les charbonnages et la métallurgie était à l’avant plan, dans l’esprit de Constantin Meunier, Eugène Laermans et d’autres artistes socialement orientés.

1881

Né.

Peintre expressionniste wallon, graveur et lithographe. Etudie l’architecture à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

Il y rencontre Léon Thumilaire et Rik Wouters. Comme ses amis, il loue une chambre au-dessus du café La Rose du Midi dans la rue du Sud, en face de l’Académie. Avec Wouters, ils auraient assistés à une réunion de Vladimir Iljitsj Oeljanov, mieux connu sous le nom de Lenin.

Peint souvent des paysages et des nocturnes où les terrils, les cheminées d’usine, les hauts-fourneaux et le transport sur la Sambre jouent un rôle majeur.

1911

Enfin reconnu après avoir participé à la grande exposition sur l’art Wallon, organisée à Charleroi à l’initiative du politicien et esthète Jules Destrée.

1913

Il crée le coq wallon, rouge sur fond jaune, demandé par l’Assemblée Wallonne, qui depuis est devenu l’emblème officiel de la Région Wallonne.

Durant la première guerre mondiale, il séjourne un certain temps à Londres, après quoi il réalisera des croquis et des aquarelles de soldat au front.

1928

Participe à la création du groupe Nervia avec des artistes tels que Anto Carte, Léon Navez et Taf Wallet.

1951

Alors qu’il est anobli en 1951 au rang de baron, il fait ajouter à son nom de famille ‘de Châtelet’ d’après sa ville de naissance Châtelet-sur-Sambre.

Une grande majorité de ses œuvres sont conservées au Musée des Beaux-Arts de Charleroi.

1959

Décède.