previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

FÉLICIEN ROPS

Le musée possède une trentaine d’œuvres de Félicien Rops. Rops commence sa carrière comme illustrateur à L’Uylenspiegel’, une revue qu’il a lui-même créée. Il y publie des lithographies de caricatures artistiques, politiques et sociales. Comme Goya, Rops défendait la liberté d’expression et il se battait contre la rigidité morale de la bourgeoisie et du clergé. Il chérissait par-dessus tout l’anonymat et ne souhaitait pas être célèbre.

1833

Né le 7 juillet. Fils unique d’un industriel aisé.

1849

Décès de son père.

1851

Il s’inscrit à la faculté de droit à l’Université Libre de Bruxelles. Il se révèle être un brillant caricaturiste.

1856

Un héritage considérable de son père lui permet de fonder la revue ‘L’Uylenspiegel’. Il se marie l’année suivante.

1864

Il rencontre Charles Baudelaire avec qui il liera une grande amitié.

1868

Il commence une relation avec les sœurs Aurélie et Léontine Duluc de Paris.

1874

Il déménage à Paris et devient l’illustrateur le mieux rémunéré de la ville.

1878

Apogée dans sa carrière artistique : la création de “Pornocratès” et “La Tentation de Saint Antoine”.

1886

“Pornocratès” fait scandale lors de l’exposition organisée autour des “XX” (“Le groupe des Vingt”). Début de son amitié avec Armand Rassenfosse.

1898

Après avoir vécu depuis 1892 dans sa maison “Demi-Lune” à Essonnes près de Paris, il décède le 23 août. Il avait reçu la Légion d’Honneur plus tôt dans l’année.

A découvrir aussi au: